Panovigie : le panneau numérique de chantier au cœur du Paris haussmannien, avec le Groupe Société Générale

Actualités
2 juillet 2024

Figurant aux tous premiers rangs des groupes européens de services financiers grâce à ses 126 000 collaborateurs présents dans 65 pays, Société Générale entend jouer un rôle moteur pour « construire des modèles de développement plus écologiques et inclusifs ». Une orientation et des engagements RSE qui se traduisent aussi concrètement dans les activités de construction et de maintenance du parc immobilier du groupe. Ce qui a naturellement conduit Michel Soares, ingénieur-chef de projet Travaux Immobilier SG, à être parmi les tous premiers acteurs en France à déployer le service de panneau numérique de chantier Panovigie, sur un chantier parisien très emblématique.
Panovigie se caractérise en effet par ses progrès sur le plan environnemental, mais aussi sur un plan opérationnel, grâce à son interface avec la plateforme de vigilance travail dissimulé Bativigie, dont Société Générale est cliente depuis 2 ans.   

Témoignage de Michel Soares, ingénieur-chef de projet Travaux Immobilier SG

« Nous avons mis en place le panneau numérique de chantier Panovigie en juin sur un premier chantier, celui de l’ancien siège historique du Crédit du Nord (aujourd’hui absorbé par le groupe Société Générale), boulevard Haussmann à Paris.

Il s’agit d’un édifice très emblématique dont la construction remonte aux années 20 du siècle précédent et dans lequel nous opérons d’importants travaux de restitution de fin de bail. Nous procédons dans ce cadre au vidage complet de l’immeuble et à certaines interventions de remise en état, sur une superficie de 11 600 m2.

Au total, ce sont près de 40 entreprises et 350 intervenants qui opèrent sur le site, avec de nombreux corps de métiers : en maîtrise d’œuvre, mais aussi ascensoristes, décommissionnement informatique, désamiantage, déménageurs, cureurs, entreprises en charge des destructions confidentielles, sécurité et gardiennage…

Des mises à jour dans l’espace numérique au fil du chantier

Société Générale est le premier client à adopter ce service innovant que propose Bativigie depuis ce printemps. Les grands atouts ? Cela nous évite en premier lieu de faire réintervenir à plusieurs reprises un prestataire pour l’actualisation des informations, comme c’est le cas avec un panneau traditionnel. Les mises à jour se font directement en ligne, dans l’espace numérique dédié au chantier par Panovigie. Chacun peut accéder aux bonnes informations, à tout moment du déroulement des travaux, qu’il s’agisse de l’inspection du travail, des services de contrôle de l’Urssaf ou encore du grand public.

Moins d’utilisation de matière

Sur le plan de notre responsabilité environnementale, un des gains majeurs réside dans le fait de consommer bien moins de matière. Le support Panovigie qui intègre le QR Code est imprimé sur papier avec une taille réduite de 80 x 60 cm, quand le panneau classique utilise une importante quantité de bois, sur une surface de plusieurs mètres carrés.

Cela permet aussi de ne pas altérer l’image du chantier, et cela a son importance dans l’environnement prestigieux du Boulevard Haussmann. Le support est mis en place avec un adhésif repositionnable pour ne pas altérer la surface d’apposition. C’est globalement une amélioration et une modernisation pour l’image d’un chantier, quel qu’il soit.

Panovigie, service exclusif de Bativigie

Cette utilisation novatrice de Panovigie s’inscrit dans le sillage du recours à Bativigie, puisqu’il s’agit d’un service exclusivement réservé aux clients de la plateforme. Ce qui est notre cas depuis avril 2022, car nous sommes résolument animés par la volonté de lutter efficacement contre toutes les formes de travail dissimulé sur les chantiers du Groupe Société Générale.

Sur un plan très opérationnel, cela a constitué un progrès considérable. Cela nous évite de devoir consolider tous les soirs un fichier Excel pour le lendemain, en prévision des allées et venues des opérateurs prévus sur le chantier. Une consolidation qui était particulièrement fastidieuse car ces informations nous parvenaient de manière très éparse, par de multiples canaux : e-mails, WhatsApp, Teams, messages vocaux…

Jusqu’à deux heures de temps gagné en gestion quotidienne du chantier

Et cela fiabilise les données : nous n’avons plus d’erreurs de saisie sur les identités des intervenants, ou d’interversion de noms et prénoms, comme cela pouvait fréquemment être le cas. Désormais, tous ceux qui sont susceptibles de venir travailler sur un chantier sont pré-enregistrés par les entreprises. Nous avons gagné en fluidité : une simple faute de saisie sur un nom pouvait bloquer l’accès du chantier sur la foi d’un fichier erroné…

Le bénéfice est donc à la fois dans un gain de temps très quantifiable pour mes équipes, de l’ordre de 1 à 2 heures par jour, mais aussi sur l’avancée du chantier qui ne se trouve plus freinée par des coquilles aux conséquences désastreuses. Quand on essaye la plateforme, il est clair qu’on n’a pas envie de retourner au fichier Excel…

Mettre à jour les sous-traitances en cascade

De plus, cela nous a permis d’identifier les sous-traitances en cascade qui s’opéraient jusqu’alors à notre insu et sur lesquelles nous ne disposions d’aucune vision auparavant. Depuis que le système est en place, nous-mêmes et les entreprises avec qui nous travaillons avons pris conscience que certains sous-traitants n’étaient pas de premier rang, mais parfois de 2e, 3e voire 4e rang…. Avec l’obligation de déclarer toute sous-traitance dans Bativigie, tout est désormais sous contrôle, les responsabilités sont clairement établies et les risques minimisés.

Asphyxier le travail dissimulé

Si on considère le coût du service de vigilance Bativigie, quand on prend en compte la diminution du risque juridique, le gain de temps sur des procédures chronophages sans valeur ajoutée, la fiabilisation… le ROI y est très largement.

Mais au-delà de ces aspects très positifs quant aux process, il ne faut pas oublier la finalité essentielle qui est d’éliminer les dérives de certaines sociétés qui faussent la concurrence dans le secteur du BTP et maltraitent des personnes… C’est pourquoi nous incitons nos entreprises prestataires à recommander le service Bativigie à leurs clients maîtres d’ouvrage. Tout le monde peut y gagner : il faut asphyxier le travail dissimulé. »


Michel Soares, ingénieur diplômé de l’INSA Strasbourg est en charge depuis 2006 de la gestion des travaux immobiliers au sein du groupe Société Générale. Pourquoi son portrait photo comporte-t-il une demi-lune rouge ? Car il est personnellement engagé dans le collectif #Workingwithcancer et soutient l’association de lutte contre le cancer du sein Odyssea.

https://www.linkedin.com/in/soares-michel

En savoir plus sur le groupe Société Générale : https://www.societegenerale.com/fr
En savoir plus sur Panovigie : https://www.bativigie.fr/panovigie/