Construction Cayola – 16 décembre 2015

 

Bati Vigie et travail illégal : Toulouse frappe fort

Le groupe toulousain Ifecc a développé un outil numérique, baptisé Bati Vigie, destiné à lutter efficacement contre le travail illégal qui fait des ravages dans le BTP.

image56« Bati Vigie est un système unique en France qui permet la mise en œuvre de contrôles fiables et systématisés sur les chantiers« , explique Frédéric Pradal, directeur général d’Ifecc, au quotidien toulousain ToulEco. Cette « carte électronique du BTP » se veut une « solution pour lutter contre » le travail illégal, une plaie qui sévit en Midi-Pyrénées notamment et qui amène chaque année en France quelque 300 000 travailleurs détachés irréguliers.

Bati Vigie a été développée et testée avec le promoteur Kaufman & Broad sur 60 chantiers, nous apprend ToulEco, et bénéficie du soutien de la banque publique d’investissement. Concrètement, Bati Vigie, combinable à la future carte professionnelle du BTP, permet à l’opérateur de se rendre sur les chantiers avec un smartphone qui contient des informations sur les entreprises et les personnels.

« Après les contrôles, la plateforme numérique informe les différentes parties et dresse des courriels automatisés aux donneurs d’ordre en fonction des situations à régulariser ou non. Tous les incidents ou anomalies sont répertoriés dans la base de données, ainsi que les photos des salariés« , détaille ToulECO.

Le marché de cet outil numérique, qui intéresse notamment la mairie de Toulouse et la région Midi-Pyrénées, représente un montant estimé à plus de 50 M€.