Batinfo – 5 novembre 2015

BaTiVigie, une plateforme de services numériques contre le travail illégal

 


image2En France, le travail illégal représente chaque année un préjudice total estimé à 13 milliards d’euros pour la collectivité. Au cours de la dernière décennie, le nombre de travailleurs détachés en situation irrégulière a très fortement progressé, pouvant atteindre le chiffre de 300.000 par an, selon un rapport du Sénat en 2013.

Le travail illégal détruit l’emploi dans le BTP

Ce fléau est la cause de destructions d’emplois massives dans certains secteurs d’activité. Ainsi les salariés du bâtiment, activité qui concentre 40 % du détachement de travailleurs, connaissent, année après année, 20.000 à 30.000 suppressions de postes. Une perte d’effectif considérable qui peut en grande partie être imputée à cette concurrence déloyale d’entreprises ou individus qui s’affranchissent des règles les plus élémentaires en matière sociale, fiscale et de droit du travail.

Depuis juillet 2014, la loi Savary a renforcé la responsabilité pénale des donneurs d’ordre et maîtres d’ouvrage. Ces derniers sont désormais exposés à un risque pénal élevé, encore accru en 2015 par les dispositions de la Loi Macron, qui porte à 500.000 euros le montant des pénalités potentielles.

Sécuriser le risque pénal sur les chantiers

Dans ce contexte, BATI VIGIE, lancé en novembre 2015 dans le cadre du salon BATIMAT, apporte des solutions innovantes aux acteurs de la construction. Cette nouvelle offre consiste en une plateforme logicielle et de services pour la mise en œuvre de contrôles fiables et systématisés sur les chantiers.

Les donneurs d’ordre et maîtres d’ouvrages peuvent ainsi se prémunir de manière structurée contre le risque pénal. Les maîtres d’œuvre ainsi que les coordonnateurs SPS disposent de nouveaux outils pour proposer des missions complémentaires sur leurs chantiers et développer leur activité.

image21Ce système pionnier intègre tous les flux d’informations et de procédures découlant du contrôle, en les automatisant: rapport d’incident, mises en demeure, bilans… Développées par des professionnels expérimentés dans le secteur du BTP, les solutions de lutte contre le travail illégal BATI VIGIE bénéficient d’un retour d’expérience de près de deux ans auprès de grands noms du secteur, tels que Kaufman & Broad, Acantys, Colomiers Habitat, La Cité Jardins, Sagec, Pichet…

« Nous inventons un nouveau métier en partant du besoin des acteurs. La plateforme de services BATIVIGIE a été conçue en anticipant l’arrivée prochaine de la carte professionnelle du BTP avec des solutions compatibles », explique Frédéric PRADAL, créateur et dirigeant de BATIVIGIE.

Un marché potentiel de 50 millions d’euros

Avec cette offre inédite, seule aujourd’hui en France à proposer ces fonctionnalités, BATI VIGIE aborde en leader un marché potentiel de plus de 50 millions d’euros. L’activité ainsi générée au sein des sociétés utilisatrices devrait créer un gisement d’emplois équivalent à plusieurs centaines de postes. Plus globalement, le dispositif contribuera sur un plan citoyen à défendre et sauvegarder l’emploi légal dans le secteur du Bâtiment en France.