BTP Consultants
Dekra
Bureau Veritas
Groupe Qualiconsult
Socotec
Apave

Carte BTP : où est-on du déploiement ?

 

http://www.batiactu.com/edito/carte-btp-ou-est-on-deploiement-50125.php

Stéphanie Odéon, le 24/08/2017 à 18:49

 

Carte d’identification BTP © F.L., pour Batiactu

ETAT DES LIEUX. Le déploiement de la carte BTP a commencé depuis le 22 mars 2017 et s’étale jusqu’au 30 septembre prochain pour la dernière zone. Sur les 2 millions de cartes qui pourraient être commandées, combien le sont effectivement ?

La carte d’identification du BTP a entamé progressivement son déploiement depuis le 22 mars 2017, en commençant par la zone 1 (les régions Aquitaine et Occitanie), pour s’achever le 30 septembre prochain dans la zone 5 (Région Île-de-France et départements d’outre-mer : Guadeloupe, Martinique, La Réunion, Mayotte). Alors que le nombre de salariés concernés était estimé à plus de 2 millions, combien de cartes ont-elles été à ce jour commandées ?

Si les entreprises de la zone 5 ont encore quelques semaines pour en faire la demande, globalement au 23 août 2017 ce sont 530.000 cartes qui ont été délivrées, nous a indiqué l’Union des caisses de France Congés Intempéries BTP (UCF-CIBTP) qui gère les demandes. Et, près de 170.000 sont en cours de demande, « un volume de roulement que l’on observe depuis quelques semaines« , nous précise-t-on.

 Un tiers des salariés concernés sont équipés

 L’organisation constate ainsi un taux d’environ 35% pour les zones 1 et 2 et de 23% pour la zone 3. Ce sont donc un tiers des salariés du BTP qui auraient leur nouvelle carte. Difficile de dire si ce résultat est bon ou pas. Les deux millions de carte ne sont pas un objectif mais un chiffre estimatif, nous explique un membre de l’UCF-CIBTP. « Nous avions besoin d’estimer le nombre de salariés qui pouvaient être concernés pour dimensionner les moyens à mettre en place. Il est donc compliqué de savoir combien le seront exactement », précise-t-il.

Une chose est sûre tous les salariés concernés par cette carte ne sont pas équipés. Là aussi, il est difficile de connaître la ou les raisons. Serait-ce une lacune dans la sensibilisation des entreprises ? Peut-être que les entreprises disposant de l’ancienne carte BTP pensent ne pas avoir besoin de la nouvelle ? Le responsable de l’UCF-CIBTP rappelle pourtant que cette nouvelle carte se substitue à l’ancienne.

Renforcer la communication autour du dispositif ?

 La nature des chantiers pourrait aussi expliquer ce taux. « Les entreprises réalisant des travaux chez les particuliers ne se sentent peut-être pas concernées« , s’interroge-t-il. Quelle que soit la raison, il semble que la communication autour du dispositif ait besoin d’être renforcée. Frédéric Pradal, dirigeant de l’application Bativigie qui entend lutter contre le travail illégal, le confirme. Les entreprises ont besoin d’aide. Depuis son lancement, 30.000 entreprises se sont inscrites. « Il y a une véritable volonté des maîtres d’ouvrage d’être vigilant à ce sujet« , constate-t-il. Pour faire face aux demandes en hausse, il compte d’ailleurs embaucher une dizaine de personnes dans les 6 à 10 mois qui viennent.

Le déploiement étant désormais terminé dans les zones de 1 à 4, les entreprises qui n’auraient pas fait leur demande prennent un risque si elles sont contrôlées. L’UCF-CIBTP s’attend à une prise de conscience de nombreuses entreprises courant septembre et donc à une augmentation des demandes d’ici là.